Développement et adoption du chaton 

Un développement rapide 


Un chaton se développe très vite : en 2 ou 3 mois, la plupart des fonctions qui le rendent autonome sont acquises. 
Même sur une période si courte, les conditions de développement du chaton pendant ces premières semaines ont un impact notable sur son comportement futur. 

La vie prénatale 


Les chatons perçoivent le monde extérieur alors même qu'ils sont encore dans le ventre de leur mère, notamment les contacts sur son ventre et les bruits alentours. 
C'est pourquoi les chatons d'une chatte de maison, détendue et souvent caressée auraient déjà un meilleur potentiel de tolérance au contact que des chatons nés d'une mère sauvage qui ne côtoie pas d'humains. 


Sevrage alimentaire n'est pas autonomie 


A partir de 3 ou 4 semaines, le chaton peut voir et se déplacer tout seul. 
Vers 5 semaines, il commence à gouter les aliments solides. 
Entre 5 et 7 semaines, les chatons peuvent être sevrés d'un point de vue alimentaire, mais ce n'est pas synonyme d'une complète autonomie. 
Le chaton doit rester en contact avec sa mère jusqu'à 2 mois au moins, pour recevoir toute son éducation, et il ne doit pas être séparé de sa mère et de sa fratrie avant cet âge : il a encore des compétences à acquérir ! 
 
→ N'adoptez jamais un chaton de moins de 2 mois ! 

 
De 1 à 3 mois : à l'aventure !

 
Entre 1 et 3 mois, le chaton entre dans la période de sociabilisation : il apprend à éliminer et recouvrir ses besoins, chasser, communiquer et se contrôler, se comporter avec mesure, s'enfuir s'il y a un danger. 
Ces apprentissages reposent sur l'éducation par la mère, qui montre, régule et contrôle, sur le jeu avec la fratrie et sur la richesse de l'environnement. 
Le milieu de vie a une influence sur les apprentissages Jusqu'à 10 ou 12 semaines, sa curiosité l'emporte et le chaton part à la découverte de tout ce qui 
l'entoure. La présence de sa mère et de sa fratrie le rassure et l'encourage. 
Le milieu dans lequel le chaton grandit a une influence sur son comportement futur et sur son adaptabilité : plus son environnement est riche, sans être traumatisant, plus le chaton peut expérimenter, apprendre, s'habituer aux stimulations. 
Passés 3 mois, l'exploration devient plus mesurée et moins débridée. De plus, le chaton est, en général, séparé de sa fratrie : il a donc plus facilement peur. C'est pourquoi il est si important d'exposer les chatons à de nombreuses découvertes et expériences positives avant leur adoption.

La sociabilisation


Entre 3 et 10 semaines, le chaton apprend quelles sont les espèces « amies » et comment communiquer avec elles. 
La sociabilisation concerne d'abord l'espèce humaine : elle est la base de la relation entre le chat et l'homme. Il s'agit aussi de découvrir d'autres espèces, en fonction des animaux présents à cette période : chiens, rongeurs, animaux de ferme… 
A l'âge adulte, face à une espèce à laquelle il n'a pas été sociabilisé, le chat la considère soit comme appétissante (petite proie), soit comme dangereuse et effrayante… 
Après 3 ou 4 mois, la familiarisation à d'autres espèces et d'autres individus reste possible mais le processus est plus long, nécessite plus d'expériences positives, et est réversible. 


Quelques conseils pour choisir un chaton...


•  Observez la mère : les chatons apprennent à son contact, et héritent en partie de sa tolérance, de sa sociabilité et de son caractère. 
•  Observez le milieu de vie dans lequel il s'est développé : un chaton né en maison, entouré d'enfants amicaux et d'animation sera plus adapté à une vie de famille qu'un chaton qui a grandi au fond d'une cabane, sans stimulations ni relations sociales. 
•  Assurez-vous que le chaton a passé au minimum 8 semaines avec sa mère (ou, à défaut, avec un autre animal adulte, chat ou chien, qui s'en est vraiment occupé) et sa fratrie éventuelle. 
•  Écoutez votre intuition quand vous le rencontrez : assurez-vous que le chaton n'a pas peur de vous, et pas de réactions agressives. 
•  Adoptez votre chaton entre 2 et 3 mois, pour qu'il puisse s'adapter à son nouvel environnement avant la fin de sa période de socialisation. C'est d'autant plus important si l'environnement que vous allez lui offrir est plus riche que le milieu dans lequel il a grandi (bruits, stimulations, animaux, enfants). 

Les "sauvageons" 

Beaucoup de propriétaires adoptent des chatons semi-sauvages et construisent avec eux une relation unique de confiance, souvent très forte ! 
L'objectif de cet article n'est pas de vous décourager d'adopter des chatons sauvés par des associations, mais juste de souligner que pour favoriser la tolérance vis-à-vis des enfants, par exemple, l'idéal est d'adopter un chaton qui en côtoie depuis sa naissance et qui sait déjà les apprécier. 

En cas de difficultés

L'arrivée d'un chaton, déjà propre, joueur et câlin est normalement immédiatement source d'une relation équilibrée et agréable pour tous. 
Dans le cas contraire, certaines situations doivent vous alerter : 
•  Le chaton se cache et ne veut pas se faire caresser, 
•  Le chaton ne mange pas, ou ne mange que la nuit, 
•  Le chaton n'est pas propre, 
•  Le chaton n'est jamais calme, n'a l'air de jamais dormir, 
•  Le chaton est agressif ou ne supporte pas les caresses… 
 
Dans ces situations, n'attendez pas et demandez conseil à notre vétérinaire comportementaliste! 

  • Nom du fichier : Developpement et adoption du chaton
  • Taille : 92.47 Ko
Télécharger